Vaccinations Covid : où et qui ? Situation ce 9 mars 2021 et ensuite

vendredi 12 mars

La situation évolue rapidement et il n’est pas toujours facile de savoir ce qu’il en est pour les vaccinations Covid-19. Où peut-on se faire vacciner et qui peut se faire vacciner ?
Ci-dessous vous trouverez un état des lieux actuels et officiel valable à partir de ce 9 mars 2021 ainsi que ce qui est prévu par la suite. Un simulateur existe pour vous faciliter l’information (voir ci-dessous).

Les astérisques renvoient à des liens que vous retrouverez sous le tableau

JPEG - 151.1 ko


Autres cas :


Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, et hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) peuvent être vaccinées dans ces établissements.
Les femmes enceintes : la Haute Autorité de santé (HAS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) estiment, au vu des données actuelles, que la vaccination est à évaluer chez les femmes enceintes au cas par cas, d’autant plus si elles présentent une comorbidité ou sont susceptibles d’être en contact avec des personnes infectées du fait de leur activité professionnelle. Cette évaluation doit être faite en étroite concertation avec le médecin, la sage-femme ou le gynécologue. Par ailleurs, selon la HAS et l’ANSM, sur la base des mécanismes biologiques, il n’y a pas d’effet attendu chez le nourrisson et l’enfant allaités par une femme vaccinée.

Un simulateur vous permet de savoir si vous êtes éligible à la vaccination ou bien quand vous le serez.

A noter : Retrouvez la liste des :


- pathologies à haut risque ouvrant droit à la vaccination des personnes de plus de 18 ans ;
- comorbidités à risque de forme grave de Covid-19 (c’est-à-dire des maladies ou des troubles secondaires s’ajoutant à la maladie initiale) ouvrant droit à la vaccination des personnes de 50 à 64 ans.



Ce qui sera possible bientôt


La vaccination en pharmacie sera possible :
+ à partir du 15 mars 2021 pour les personnes de plus de 50 ans atteintes de comorbidités. Les patients n’auront pas besoin d’une prescription médicale et pourront se rendre directement en officine pour y recevoir le vaccin AstraZeneca ;
+ à partir de mi-avril 2021 pour les personnes de 50 à 74 ans n’ayant pas de pathologie particulière.

A savoir : Au 5 mars 2021, 3 vaccins sont autorisés en France (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca). Chacun a des propriétés de transport et de conservation différentes, qui conditionnent les lieux où ils peuvent être administrés. Au regard des informations disponibles sur chacun de ces vaccins, la Haute Autorité de santé a par ailleurs formulé des avis qui ont conduit à proposer à chaque population ciblée le vaccin le mieux adapté à ses caractéristiques, et en particulier à son âge.