Sécurité routière à Bouzic

lundi 23 novembre 2015
par  Jean-Paul Liégeois, Le Maire
popularité : 23%

JPEG - 40.4 ko
PNG - 7.7 ko

Requête bouzicoise

Initiateur : De nombreux Bouzicois

JPEG - 314 octets


Des Bouzicois ont demandé des améliorations concernant la sécurité routière à Bouzic. La municipalité a abordé ses problèmes et a commencé à y faire face.

La trop grande vitesse dans les hameaux


Malheureusement, beaucoup d’automobilistes passent trop vite dans les hameaux alors que des personnes, surtout des enfants mais aussi des animaux domestiques, peuvent surgir à tout moment sur la route vu qu’ils se méfient peu étant donné que, souvent, il ne passe rien.
Et, au contraire de ceux indiquant les bourgs, les panneaux routiers indiquant les lieux-dits n’imposent pas de vitesse maximum mais simplement d’être vigilant et d’adapter sa vitesse, ce qui est très relatif.

JPEG - 22.2 ko
Ce panneau indiquant un bourg impose une vitesse maximale de 50 km/h
JPEG - 24.4 ko
Par contre, ce panneau indiquant un hameau (lieu-dit) demande simplement d’adapter sa vitesse
JPEG - 314 octets


La municipalité a donc décidé d’installer des panneaux 30 sous les panneaux des hameaux où cela était justifié pour inciter les automobilistes à conduire de manière responsable.

JPEG - 117.3 ko
Un panneau imposant une vitesse maximale de 30 km/h a été placé sous les panneaux de hameau où cela était justifié


Gagner quelques secondes n’a jamais valu de mettre en péril la vie d’autrui.
La municipalité espère que les Bouzicois donneront l’exemple.

Panneau cul de sac à Langlade


Au carrefour de la Soucre nombreux étaient les non-Bouzicois qui s’engageaient vers Langlade pour redescendre sur Bouzic. Ils devaient faire demi-tour dans la ferme Marzat parfois avec difficultés dans le cas des camions ou des camping-cars.
Le placement d’un panneau "cul de sac" devrait résoudre ce problème.

JPEG - 84.8 ko
Un panneau indiquant que Langlade est un cul de sac a été placé au carrefour de la Soucre


Empêcher le passage des semi-remorques dans le bourg


Les semi-remorques ne peuvent prendre le tournant au niveau de la maison Sylvestre sans risques importants soit d’être bloqués, soit d’endommager les bâtiments du carrefour.
Il s’agit d’un problème récurrent et le passage des semi-remorques a été interdit depuis plusieurs années et des panneaux "interdit aux semi-remorques" ont été placés.
Mais, régulièrement, des semi-remorques tentent néanmoins de passer et certains ont d’ailleurs partiellement détruit le panneau côté départementale.

JPEG - 140 ko
Le carrefour qui ne peut être négocié par les semi-remorques sans dégâts aux maison ou à la route.
Jean-Michel montre le panneau cassé par un semi-remorque, démontrant comme ces camions passent près des maisons.
La maison d’Yvette a été régulièrement abîmée et ses volets ont parfois été arrachés.


La municipalité s’est rendu compte qu’une des causes de ces tentatives de passages problématiques était le fait que régulièrement les chauffeurs étaient étrangers et ne lisaient pas le Français. Les panneaux d’interdiction n’avaient donc pas d’effet sur eux.

JPEG - 107.8 ko
Ce panneau "interdit aux semi-remorques" n’a pas d’effet sur le chauffeurs ne lisant pas le Français


Il a donc été décidé de placer un panneau compréhensible pour tout le monde et le panneau le plus indiqué a été celui imposant une longueur maximale de 12 m (un semi-remorque standard fait 18 m). C’est en effet la longueur de ces camions qui pose problème.
Un tel panneau est déjà présent d’ailleurs depuis plusieurs années au carrefour des Queyssiols.

JPEG - 127.4 ko
Au carrefour des Queyssiols, un panneau interdisant la circulation des véhicules de plus de 12 mètres est déjà en place


Il a également été décidé d’y ajouter un panneau "excepté convois agricoles" étant donné que ces derniers, même longs, passent sans problème ce carrefour étant donné leur articulation beaucoup plus favorable.
Ce panneau en français ne pose pas de problème car les conducteurs de convois agricoles sont du coin...

JPEG - 118.2 ko
Les nouveaux panneaux à l’entrée sud de Bouzic


JPEG - 61.2 ko
Le nouveau panneau interdisant les véhicules de plus de 12 mètres, sauf les convois agricoles, autrement dit interdisant les semi-remorques et lisibles par tout le monde


Ce qui reste à faire...


Mise à jour : ces 4 points ont été réalisés en 2017 : voir pour les point 3 et 4 l’article Sécurité et confort routier accrus à Bouzic

1) Mettre le même panneau maximum 12 mètres côté départementale. Il est un peu plus complexe à placer mais cela est possible.

2) Au même carrefour, placer un miroir pour que les véhicules descendant de l’église puisse voir si un véhicule arrive de Gaumier. Un miroir a déjà été placé en juillet mais il a été arraché par ...un camion. Il va être replacé à un meilleur endroit.

3) Rendre les ralentisseurs du bourg moins inconfortables ; certaines voitures basses ne peuvent passer et certains préfèrent du coup passer par le pré près de la halle, détériorant cet endroit et pouvant provoquer un accident.
Renseignements et mesures pris, ces ralentisseurs s’avèrent ne pas être aux normes : des ralentisseurs de type trapézoïdal (avec une partie horizontale entre les deux pentes) doivent avoir des pentes qui s’étendent au moins sur un mètre (en 1 mètre et 1,40 mètre). Ce qui n’est pas le cas. Les amorces de ces ralentisseurs vont donc être rallongées ce qui les rendra plus confortables à franchir tout en obligeant toujours les automobilistes à ne pas dépasser 30 km/h (sinon décollage garanti !).

JPEG - 14.5 ko
Plan d’un ralentisseur trapézoïdal
JPEG - 10.9 ko
Dimensions aux normes d’un ralentisseur trapézoïdal


JPEG - 106.2 ko
Les gobelets indiquent jusqu’où les amorces viendront après les aménagements


4) Réduire la vitesse excessive sur la départementale entre les panneaux "Bouzic". Cette problématique, qui ne concerne pas que la commune, est à l’étude.


Commentaires  forum ferme

Logo de Jean-Paul Liégeois
mardi 8 décembre 2015 à 17h52 - par  Jean-Paul Liégeois

Bonjour M. Bousquet,

La décision d’installer des ralentisseurs dans le bourg a résulté d’une part d’une pétition regroupant presque ous les habitants du bourg qui en avait assez de la vitesse excessive et fréquente dans le bourg (malgré le pont !) et d’autre par de l’installation de la voie cyclable que cyclistes et voitures partagent. En été, ces cyclistes sont nombreux et régulièrement en famille. A Bouzic, cette voie verte rencontre la rue principale du bourg et il est important qu’à cet endroit les automobilistes ne roulent pas trop vite. Ce qui était le cas trop souvent, donc. La mise en place de ces ralentisseurs a été une décision commune de la municipalité et de la communauté de communes (responsable des voies cyclables) ; ils ont d’ailleurs été payés pour moitié par ces deux instances.

La décision de les remodeler a été prise à la demande de nombreux Bouzicois et pour les mettre aux normes les plus récentes. Par ailleurs ce remodelage n’est pas très coûteux.

En ce qui concerne la départementale, comme son nom l’indique, c’est le Département qui la gère et la Municipalité doit trouver un arrangement avec lui. C’est une action prévue par la Mairie mais nous serions plutôt enclins à mettre des radars pédagogiques (comme au pont de Cénac) que des ralentisseurs. Nous pourrions aussi, comme certaines communes, faire preuve d’originalité avec humour. C’est en réflexion.
Pour l’esthétique et le charme des nombreux panneaux, je suis d’accord avec vous. Si nous trouvons ou si on nous suggère une solution pour améliorer cela, nous tâcherons de le faire.

J’espère avoir répondu à votre questionnement.

Bien cordialement,

Jean-Paul Liégeois
Conseiller municipal

Logo de Philippe BOUSQUET
mardi 8 décembre 2015 à 16h54 - par  Philippe BOUSQUET

Bonjour,

Il y a une incompréhension de ma part concernant la mise en place de ralentisseurs au cœur du village. La traversée du pont est déjà un premier ralentisseur au regard de sa largeur. Je peux malgré tout comprendre le souhait des riverains, s’il a été constaté des passages rapides de véhicules au centre du village....mais je ne peux pas comprendre que ce choix ait été prioritaire alors que les principales vitesses excessives sont constatés sur la D52 aux deux entrées du village.
Pour quelles raisons n’y a t-il pas de projet de pose de ralentisseurs aux entrées du village en provenance de Gourdon et en provenance de Sarlat, après les panneaux signalant l’entrée en agglomération ?? C’est d’ailleurs sur cet axe que transite les poids lourds, d’où un danger supplémentaire. Et pourquoi consacrer prioritairement un budget à remodeler des ralentisseurs existants, alors que la nécessaire sécurité est ailleurs ?

Merci pour la réponse si elle existe

Une dernière observation...le grand nombre de panneaux de signalisation installés au centre du village ne sont pas un atout d’esthétique et de charme.

Philippe Bousquet

Logo de Jean-Paul Liégeois
mardi 24 novembre 2015 à 01h01 - par  Jean-Paul Liégeois

Bonsoir Albert-Jean,

Je comprends ce que vous voulez dire mais dans un hameau traversé par une petite route, il ne faut pas rouler vite, quelque soit le véhicule et la dextérité de son conducteur. Si un enfant poursuit son ballon, si un chien déboule de derrière une haie, à 30 km/h, il est possible de s’arrêter. A plus grande vitesse, l’imprévu se transforme en catastrophe.
A Bouzic, les ralentisseurs ont été installé suite à l’établissement de la voie cyclable au travers du bourg sinueux et, il faut bien le dire, parce que certains le traversaient à une vitesse inconsciente.
Vivons un peu plus lentement et vivons mieux, en particulier avec les autres. Quel plaisir que de voir passer quelqu’un en voiture devant chez soi tranquillement, relax et souriant ! Et, éventuellement, de tailler une bavette avec lui ou elle.
C’est cela la vie au village, pas les engins vrombissants et passant à toute allure.

Avec mes meilleures salutations.

Logo de Albert-Jean
lundi 23 novembre 2015 à 03h01 - par  Albert-Jean

Bonjour,

Améliorer la sécurité routière est une bonne chose, à condition toutefois de prendre des mesures adaptées et efficaces.
Je m’insurge contre l’accumulation d’obstacles et de restrictions de vitesse dans de petits villages à faible traffic routier notamment l’abus de la limitation de vitesse à 30 km/h et des ralentisseurs, sans compter la nouvelle "mode" des panneaux radars agressifs : alerte rouge au moindre km de dépassement.
Dans mon secteur il y a des petites villes très passagères sans ralentisseurs, ni radars, avec une limitation à 50 km/h, et à coté il y a des villages a faible traffic avec toute une panoplie plus une limmitation à 30 km/h. Ces abus sont contreproductifs car ils induisent des rejets et l’habitude du non respect des limitations.
En ce qui me concerne, je conduis depuis 60 ans et je n’ai connu que quelques légers accidents matériels sans blessé (j’ai mes 12 points)
Par expérience les causes principales d’accident sont :
- la mauvaise adéquation capacité du conducteur-performnces du véhicule-vitesse-etat de la route
- conduite agressive avec non respect des priorités (notamment en abordant les ronds-points)
- l’inattention, la distraction (conversation, téléphone), la somnolence
- le non-respect des distances de sécurité
Bien ententu l’alccolisme et les drogues sont aussi des causes importantes
A vitesse élevée (j’ai une conduite plutôt dynamique) il est indispensable d’être concentré sur la conduite, d’anticiper et de rester à une distance suffisante du véhicule qui vous précède même si certains en profite pour s’insérer.
Je m’insurge également contre le bouc émissaire que constitue la vitesse, car facile à mesurer automatiquement et tout au plus élément aggravant dans certains cas
La réduction de la mortalité routière est essentiellement liée à l’améioration et à l’aménagement du réseau routier, à l’amélioration des sécurités passives et actives des véhicules, à l’amélioration de l’état des véhicules grâce au contrôle technique obligatoire, à l’améliorationde la formation des conducteurs.
La part revenant aux limitations de vitesse, aux radars et à la peur du gendarme me parait assez faible.

Cordialement

Brèves

12 juillet - Loto à Bouzic ce dimanche 16 juillet 2017

Le club des Amis de Bouzic organisent leur loto d’été sous la halle ce DIMANCHE 16 JUILLET A (...)

27 septembre 2016 - Les voix de Gaia à Florimont le 9 octobre

L’ensemble Vocal Gaia Nous sommes un groupe de femmes originaires de différents pays, uni par (...)

11 avril 2016 - Amis de Bouzic : la Bouzicoise le 30 avril !

La Bouzicoise Rando pédestre le samedi 30 avril 2016 à 14h00, organisée par le club des Amis (...)

4 novembre 2014 - Invitation à la cérémonie du 11 Novembre

A tous les Bouzicoises et Bouzicois : Vous êtes convié(es) à bien vouloir assister à la cérémonie (...)

9 août 2014 - Loto d’été à Grolejac pour sauver les singes ce 22 août

Au Foyer rural à 20 heures. L’animation du loto sera faite par Mme Christiane Manière de (...)